Transmission virale par l’intermédiaire des aliments

Dr Chad Paulk, Kansas State University

La capacité du virus de la peste porcine africaine (VPPA) à circuler facilement dans un pays par le biais des déplacements d’animaux et des matières contaminées montre à quel point le VPPA peut avoir des conséquences désastreuses sur une population porcine jamais exposée. L’introduction du VPPA en Amérique du Nord constitue une menace sérieuse non seulement pour la santé et le bien-être de la population porcine, mais aussi pour nos importantes relations commerciales avec les pays où le virus est endémique. Le contrôle réglementaire des animaux vivants et des aliments contenant du porc réduit considérablement ce risque d’introduction du VPPA en Amérique du Nord. Cependant, parce que le VPPA peut survivre dans les aliments pour animaux pendant le transport, on redoute que des aliments ou des ingrédients contaminés n’introduisent le VPPA dans la population porcine nord-américaine. Quelle que soit la porte d’entrée, on craint que l’infection des porcs américains ou canadiens n’entraîne une contamination de la chaîne d’approvisionnement en aliments pour animaux, ce qui conduirait à la propagation rapide et étendue du virus, comme cela a été le cas avec le virus de la diarrhée épidémique porcine (VDEP). Les données recueillies sur le terrain suggèrent que le VPPA pourrait se propager tout au long de la chaîne d’approvisionnement des aliments pour animaux. Des travaux récents ont confirmé que le VPPA est très répandu dans le milieu de la fabrication des aliments pour animaux et qu’il persiste même après la fabrication de lots supplémentaires initialement exempts du virus. Ce phénomène, similaire à celui observé avec le VDEP, indique qu’il est extrêmement important d’empêcher l’entrée du VPPA dans les usines de fabrication d’aliments pour animaux. Par conséquent, diminuer les risques de présence du VPPA ou d’autres dangers biologiques dans les installations de fabrication d’aliments pour animaux est un élément important du protocole de biosécurité complet des producteurs de porcs.


Biographie en anglais : Dr. Chad Paulk is an Assistant Professor of Feed Science and Management in the Department of Grain Science and Industry at Kansas State University. He received his B.Sc. (2009) from the University of Georgia, and M.Sc. (2011) and Ph.D. (2014) from Kansas State University. He previously served as an Assistant Professor of Swine Nutrition and Production at Texas A&M University in the Department of Animal Science from 2014 – 2017. His current responsibilities include 60% research and 40% teaching. His three main areas of research include feed processing, feed safety, and monogastric nutrition. Dr. Paulk is responsible for teaching classes pertaining to qualities of feed ingredients, animal food safety, and introduction to grain science.


Retour haut de page