Plan de communication en temps de crise de l'ANAC

Au cours des dix dernières années, un certain nombre d’incidents liés à la salubrité des aliments dans l’industrie canadienne de la transformation des viandes ont souligné l’importance d’une stratégie de communication en temps de crise et son incidence sur le recouvrement de l’industrie ou d’une entreprise. Lors de sa réunion en octobre 2015, le Conseil d’administration de l’ANAC a approuvé qu’un Plan de communication en temps de crise soit utilisé en supposant qu’une question émergente surgisse dans l’industrie de l’alimentation du bétail et qu’elle ait le potentiel d’ébranler la confiance du public à l’endroit de la sécurité de la chaîne alimentaire, leur propre santé et sécurité, ou la réputation de l’ANAC et de l’industrie de l’alimentation animale. 

Ce Plan a pour but d’assurer un niveau de préparation adéquat pour réagir à une crise émergente ou controversée de façon unie et ponctuelle et de manière à protéger la réputation de l’industrie canadienne de l’alimentation du bétail. Ce Plan confère également à l’ANAC une position d’autorité dans sa représentation de l’industrie. 

Les détails du Plan incluent les premières étapes qui suivent la déclaration d’une crise et la création d’un comité de communication en temps de crise de l’ANAC.  L’évaluation de la situation et l’élaboration de messages (y compris la participation des principaux intervenants et les questions auxquelles il sera nécessaire de répondre), la nomination de porte-parole, et la communication avec les intervenants, le public et les médias. La détermination à savoir si la situation sera le mieux traitée par l’ANAC, une compagnie individuelle ou par une autre organisation fait aussi partie de l’évaluation.

Tous les membres de l’ANAC sont encouragés à prendre connaissance du Plan et à veiller à ce que les responsables de la mise en œuvre des mesures nécessaires en connaissent bien le contenu.

Plan de communication en temps de crise